Yasmine Ali et Abu

Yasmine Ali et Abu

Théâtre romain de Carthage

Mardi 17 juillet 2018

Le théâtre romain de Carthage a renoué mardi 17 juillet 2018 avec une tradition audacieuse et tournée vers l’avenir, chère aux prédécesseurs et qui le distingue de loin des autres manifestations culturelles internationales. En accueillant Mardi 17 juillet 2018 sur sa mythique scène les deux jeunes artistes égyptiens Yasmine Ali et Abu qui ont brillé au début de leur carrière par des tubes qui ont fait explosé la toile et conquis le public arabe en très peu de temps, Carthage réitère son engagement en faveur de la promotion des talents avérés qui ne manqueront pas de devenir des stars à part entière. A ce sujet, les exemples sont nombreux et Carthage comme les artistes ne ratent aucune occasion pour le faire savoir à qui voudra l’entendre.

Au cours de cette soirée, les deux jeunes stars égyptiennes ont vécu leur passage sur la scène du Théâtre romain de Carthage comme une dure épreuve c’est pourquoi elles ont excellé dans l’interprétation d’un répertoire difficile des grands noms de la chanson arabe de la stature de Ismahan, Om Khalthoum, Hafedh et la liste est longue.

En ouvrant la soirée, Yasmine Ali était fascinée par la majesté de ce lieux millénaire sur la scène duquel les plus grands chanteurs du monde se sont produits années après années bâtissant au fil des ans la notoriété aujourd’hui incontesté de Carthage. Yasmine n’avait pas tort d’avoir le trac, jeune comme elle est. Mais sa voix excellente, son courage et sa maitrise de l’art du chant ont fini par prendre le dessus. Très vite, et en compagnie d’une troupe musicale tunisienne à l’exception d’un seul instrumentiste l’artiste s’est lancée dans l’interprétation de « Layali Al Ons » une chanson culte d’Ismahane composée dans les années 40 par son frère le grand musicien et chanteur Farid Al-Atrach sur un texte de Ahmad Rami. Yasmine Ali ne s’est pas arrêtée à cette aventure courageuse puisqu’elle a enchainé les perles arabes en chantant « Al Atlal » de la diva Om Khalthoum, suivie de « Lamouni illi Gharou Menni » de Hédi Jouni,, « Barcha » de Saber Rbai et tant d’autres tubes. Yasmine a aussi offert au public deux titres de son répertoire, la première tirée du générique du feuilleton à grand succès « Amr Al Waquaa » et la seconde : « Ya Hob Zamen » avant de céder la scène à Abu qui a animé la deuxième partie de la soirée.

Avec son style à l’occidentale et son chapeau plutôt mexicain, Abu a d’emblée charmé son public avec des airs de guitare avant de leur offrir ses tubes « Oxygène », « Ahwak », « Ala fin », en compagnie d’un orchestre de musique occidental. Abu a convaincu son public qui a dansé sur les rythmes de l’éternelle tunisienne « Sidi Mansour ». Abu n’a pas manqué d’offrir à son public la fameuse « Talat Daat » qui lui a valu sa notoriété.

Rappelons le prochain spectacle u programme du théâtre romain de Carthage sera musical avec le groupe Myrath qui animera la soirée du 19 juillet 2018 à 22h00

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.
FEATURE POST