Spectacle « Errhout » de Imed El May

Spectacle « Errhout » de Imed El May

Samedi 21 juillet
Mad’art Carthage

« Etre libre ou ne pas être » telle est la question posée par le metteur en scène Imed El May
dans sa pièce « Errhout » présentée samedi 21 juillet 2018 à Mad’art devant un public
passionné par le théâtre dans le cadre de la 54ème édition du Festival International de
Carthage.
« Errhout » est un mot en dialecte tunisien qui signifie un groupe d’individus dont le nombre
ne dépasse pas sept personnes. Ce spectacle présente six personnages atypiques, sans nom,
ni identité.
La scène est sombre et vide à l’exception d’un globe terrestre lumineux meublant l’espace
comme un lustre. Une métaphore à la vie, à l’espoir et à l’humanité.
Plusieurs messages ont été transmis lors du spectacle. Chaque comédien porteur d’un
message d’humanité et prononce, à sa manière, un discours autour de l’amour, de la patrie,
de la démocratie et de la liberté responsable et dénonce certains comportements
anarchiques.
Le spectacle n’a jamais cessé d’inventer des solutions dramaturgiques et scéniques pour
représenter la colère, la joie, l’injustice et l’espoir. Il compte sur la forte présence de 6
acteurs engagés pour traiter plein de questions sociopolitiques en Tunisie et dans le
monde entier.
Ces jeunes comédiens revendiquent le respect de la déclaration universelle des droits de
l’Homme en ce qui concerne la liberté de circulation et propose une autre adaptée à leurs
attentes. Ils ont mis l’accent sur la lutte menée par Tunisie contre la corruption, la flambée
des prix, le chômage et le terrorisme.
« Errhout » est une création théâtrale qui évoque les droits universels de l’Homme. Elle
interpelle la réflexion sur les pactes internationaux, sur la démocratie » a souligné le
metteur en scène Imed El May .

FEATURE POST