Festival Internatioal de Carthage 55ème édition Nour Mhanna 

Festival Internatioal de Carthage 55ème édition Nour Mhanna 

Festival Internatioal de Carthage

55ème édition

Nour Mhanna 

Mercredi 07 août 2019 

Théâtre romain de Carthage 

 C’est une histoire de voix, de Charisme, de présence et de répertoire, une simple et infaillible recette qui a fait de la soirée de Nour Mhanna au Festival International de Carthage une réelle réussite sur le plan commercial et artistique. 

Le théâtre romain de Carthage était archicomble, un public qui a défié la chaleur pesante du mercredi soir pour venir en masse passer une des plus douces et agréables soirées de la 55ème édition du Festival International de Carthage. 

Nour Mhanna a séduit le public tunisien depuis tant d’années, par sa voix forte et son coffre retentissant, il s’est bien installé haut sur le podium de ceux qui perpétuent la grande tradition du chant classique, du Tarab et des Koudoud.  

Dés son entrée sur scène le ténor syrien a chaleureusement salué son public, et avec beaucoup de respect et de recueillement, il a observé une minute de silence pour l’âme de notre président disparu pour entamer son showcase avec les plus beaux des titres qui l’ont fait connaitre et qui ont fait son succès. 

Le programme qu’a proposé Nour Mhanna à son public ne cache pas de surprises, son répertoire est connu de tous, les reprises dans les quelles il excelle épouse merveilleusement bien sa voix puissante. Le public était aux anges, dansait et chantait avec lui «  Rak ezzaman », « Ibathli JAwab », «  Wahachtini », «  Malek Ya hilwa Malek », « el Hobbi Kollou »..

Nour Mhamma dont la soirée s’est poursuivie jusqu’à tard dépassant les 2 heures de chant continu, savait comment faire plaisir à son public, comment le bercer par des « mawawil », comment le prendre par la main dans un voyage fait de nostalgie et de faste au temps des grands classiques. Personne ne chante comme lui du Souad Mohamed, du Sabah Fakhri et du Om Kalthoum, car il porte en lui la veine d’un orient voluptueux et d’un chant enivrant. 

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider
FEATURE POST