Soirée de Amina Fakhet

Soirée de Amina Fakhet

Mardi 24 juillet 2018

Théâtre romain de Carthage

Le théâtre romain de Carthage a retrouvé mardi 24 juillet 2018 ses moments de grande gloire avec un gradin débordant, une ambiance de fusion entre public et artiste et un bonheur intense que seuls les grandes stars sont capables d’offrir . Et pour cause, c’est la diva tunisienne Amina Fakhet qui se produit pour la seconde fois au cours de cette 54ème édition qui ne manque pas d’étonner par sa programmation qui a su répondre au désir d’un public qui refuse qu’on décide pour lui. Amina Fakhet, a triomphé sur la scène de Carthage comme elle l’a toujours fait auparavant prouvant à qui voudra que son absence de plus de huit ans, n’a en rien son aura et l’amour que lui porte son grand public.

Au milieu d’une scène spécialement aménagé pour que la diva soit au plus près de ses fans et en présence de Monsieur Mohamed Zinelabidine Ministre des Affaires Culturelles , de plusieurs membres du gouvernement, des chefs de missions diplomatiques tunisiennes accrédités à l’étranger et de plusieurs artistes dont le grand chanteur Marcel Khalifa, la diva tunisienne Amina a excellé en domptant un public gonflé à bloc, dansant, chantant , hurlant, déhanchant en lui adressant au moment qu’il faut et avec une gestuelle qui lui est propre, des mots simples mais combien même profond, en signe d’admiration, de fascination et d’amour. Oui, la Diva tunisienne est amoureuse de son public et c’est pour lui qu’elle est revenue cette année pour lui exprimer ses sentiments que tous les artistes souhaitent partager avec leur public. Elle est amoureuse, car son public lui est resté fidèles malgré les convulsions du temps qui ne lui ont pas facilité la vie. Amoureuse aussi par ce qu’il sait lui ouvrir grandes ses bras pour s’y blottir comme dans un refuge chaud et sur.

Etre Amina et son public, une grande histoire qui vraisemblablement ne fait que commencer même si elle ne date pas d’hier. Cette deuxième soirée à Carthage ne fait que le prouver. Ce fut un record d’affluence qui restera inscrit dans les annales de ce prestigieux festival. Ce n’est pas donné pour un artiste quel que soit son talent et sa notoriété. Amina l’a fait et ce n’est pas un hasard. Elle incarne la cantatrice, la diva au sens latin du terme, une Prima donna. Sa voix exceptionnelle, sa présence sur scène, son aura, son regard à la fois perçant et tendre, son immense sensibilité et sa force spectaculaire en font un être exceptionnel dont la personnalité est tellement riche qu’elle devient insaisissable.

Amina, intensément humaine, a salué le Chanteur Belghith Sayedi qui s’est déplacé de Cap Bon pour elle, comme elle a salué Marcel Khalifa. C’est de l’amour dans toute sa magnificence, mais aussi de l’admiration.

Amina a chanté ses meilleurs tubes qui ont fait sa notoriété. Elle a chanté aussi de nouvelles chansons qui vont à coup sûr faire leur bonhomme de chemin de gloire. Amina a fait monter sur scène deux grandes voix, celle de sa fille Molka qui interpréter « l’Hymne à l’amour « d’Edith Piaf, superbe, et Mohamed Ali Chebil qui a chanté « Layam Kif Errih » » de Cheikh El Efrit, Magnifique.

Une soirée Mémorable.

FEATURE POST