Conférence de presse de  Nidhal Saadi et son spectacle « La Hakka La Hakka » Samedi 3 Aout 2019

55ème édition du Festival international de Carthage

Conférence de presse de  Nidhal Saadi et son spectacle « La Hakka La Hakka »

Samedi 3 Aout 2019

Media center – amphithéâtre romain de Carthage

 

Connu pour son rôle de Bayrem dans le feuilleton tunisien « Awled Moufida », et ensuite pour son rôle dans le film de Nejib Belkadhi, « Regarde-moi », qui lui a valu le titre du Meilleur acteur au Festival international du film de Marrakech (2018), Nidhal Saadi, l’acteur-comédien Tunisien à succès lancera son spectacle événement « la hakka la hakka » et continue sa tournée avec ce nouveau spectacle qui retrace son parcours, ses débuts avec quelques souvenirs d’enfance qui viennent y ajouter de la nostalgie, toujours au milieu des éclats de rire.

Lors d’une conférence de presse tenue samedi 03 aout 2019 au média center du Théâtre romain de Carthage Nidhal Saadi, toujours fidèle à sa lui même, le sourire plein le visage, généreux dans ses réponses a d’emblée situé sa création dans son contexte.  » Je n’ai jamais parlé de théâtre en présentant cette nouvelle créations. c’est un spectacle de divertissement qui se situe entre le stand up et le one man show » a t-il précisé en  ajoutant:  » Dans la Hakka la Hakka », je traite de sujet profonds qui touche la Tunisie,  à l’instar du racisme,  du système éducatif et tant d’autres sujets de grande actualité ».  L’artiste a révélé qu’il réserve bien de belles surprises à son public lequel découvrira dans le slam du finish les raisons pour lesquelles  il a baptisé son spectacle la » hakka la hakka ». Pami les suprises vaguement annoncées  vpar l’artiste, la montée sur scène au bebut du spectacle comme à sa de quelques artistes et danseurs de nationalités différentes issus notamment del’Afique subsaharienne qui ne manqueront pas de conférer à son show une dimension toute particulière.

Nidhal saadi qui a débraqué en France à l’âge de 10 ans a rappelé lors de cette conférence ses débuts d’artistes dans ce pays. « J’ai fait des études courronées d’un diplome supérieur pour plaire à ma famille très attachée aux valeurs traditionnelles comme toutes les familles tunisiennes et ce en dépit de mon penchant aux arts. Ce n’est qu’après que j’ai pris la décision d’emprunter mon parcours personnel avec des représentations dans des scènes ouvertes, des café-théatre, puis à France 2 et son émission « On ne demande qu’à en rire ». Et c’est alors que j’ai mesuré l’ampleur de la tache, car j’ai vite senti que n’avait pas les armes necessaires pour affronter des millions de téléspectateurs avec suffisamnt d’assurance. Je me suis lancé dans un parcours de formation personnelle tout en participant à plusieurs créations dont « Ouled Moufida » qui a eu un grand succès. J’ai aussi relevé mes faibaisses en matière de langue maternelle qui était un réel handicap. Mais avec le temps et beaucoup de travail les choses ont changé ».  Nidhal Saadi, ne maquera pas de surprendre son public avec son humour, sa belle énérgie et son sens innée de l’animation.

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider
FEATURE POST