Conférence de presse de Adnane Chaouachi

55ème édition du Festival international de Carthage

Conférence de presse de Adnane Chaouachi

Le 22 juillet 2019

Media center du Théâtre romain de Carthage

Concert le 24 juillet 2019

La même élégance de toujours, la même finesse dans les propos et la même humilité que seuls les artistes détiennent le secret, c’est ainsi que le grand Adnane Chaouachi a rencontré les médias lors de sa conférence de presse qui s’est tenue le lundi 22 juillet 2019 au média center du Théâtre romain de Carthage.

C’est en compagnie du chef d’orchestre Abderrahmane Ayadi et des meilleurs instrumentistes de la place que Adnane Chaouachi rencontrera son public sur la scène du prestigieux Festival International de Carthage. Une longue absence qui a duré plus de vingt années a rendu ce retour encore plus attendu, encore plus intense.

« Je pense que j’ai manqué au festival de Carthage autant qu’il m’a manqué » dit-t-il avec de l’motion dans la voix. Et pour ce retour j’ai dû faire un grand travail de sélection avec Abderrahmane Ayadi pour concocter le programme que vous allez écouter le mercredi soir ».

Ce concert est une invitation à tous, toutes générations confondues « et même si la plus part de mes chansons sont anciennes, nous avons travaillé sur une mise en forme plus modernes, plus dans l’air du temps qui pourrait séduire les jeunes » ajoute-t-il.

La soirée de Adnane Chaouachi coïncide avec la fête de la république ( la veille du 25 juillet) «  à cette occasion nous avons pensé à offrir au public une chanson patriotique et j’invite à la chanter Rihab Seghaier, une chanteuse et musicienne que j’apprécie et dont la voix saura donner un beau rendu de ce travail. Je lui ai proposé aussi une autre chanson écrite et composée par feu Ridha Kalai  que nous chanterons en duo ».

Pour cette soirée du grand retour,  Adnane Chaouachi a réservé quelques surprises dont un titre qui sera accompagné par un tableau de danse de la troupe nationale des arts populaires et aussi la légendaire « ahkili aliha ya baba » qui sera interprétée par 40 enfants de la chorale Al Bouhaira.

« Je suis serein et apaisé, j’attends ce concert comme un rendez vous galant et je suis prêt à retrouver aussi bien ceux qui me connaissent et m’accompagnent depuis mes débuts autant que ceux qui viendront me voir pour la première fois ». conclut-il.

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider
FEATURE POST