Carnaval de Hassen Doss The Big Show 

Carnaval de Hassen Doss The Big Show 

Théâtre romain de Carthage

Vendredi 10 aout 2018

Pour un carnaval ce fut un grand avec des lumières éblouissantes, des couleurs chatoyantes, des rythmes et des sonorités dansantes avec une énergie revitalisante. Hassen Doss a tenu sa promesse exprimée lors de la conférence de presse tenue il y a une semaine pour présenter son spectacle. Son Carnaval était bel et bien beau, très beau même au point d’enchanter un public hétéroclite, jeune et moins jeune, envouté par un show fascinant.

« Carnaval Hassen Doss The Big Show » présenté vendredi au théâtre romain de Carthage dans le cadre de la 54ème édition du Festival International de Carthage après avoir été reporté à cause du mauvais temps, porte bien son nom. Une grande démonstration d’un art total où le chant, la chorégraphie, les arts visuels, les décors sont bien présents au bonheur d’un public déjà acquis par l’impressionnante carrière de cet artiste atypique qui a prouvé au fil des années qu’il est capable de drainer la foule en gagnant leur amour et admiration.

La scène du théâtre romain de Carthage a été complètement transformée pour accueillir ce spectacle hors du commun. Des écrans Leds géants servant de texture à une animation visuelle fantastique et des images de personnalités illustres, des estrades hautes sur lesquelles trônaient des musiciens, des lumières colorées arrosant artistes et public, le tout dans une atmosphère bon enfant, de joie et de convivialité et de communion générale.

En costume doré orné d’une kyrielle de motifs colorés, œuvre du grand styliste Salah Barka qui a par ailleurs crée tous les costumes de la soirée, Hassen Doss était un roi régnant sur un royaume de musiciens et danseurs, tous contaminés par le rêve d’un artiste au cœur d’enfant qui les a transporté dans un univers de fée et de magie. Et c’est dans un déluge de décibels que l’artiste a fait son apparition sous un flot d’applaudissements soutenus.

Avec une énergie rare, l’artiste a interprété chansons après chanson, tube après tube en dominant l’immense scène du théâtre de Carthage par une gestuelle très sportive, captivante et fascinante. Hassen a chanté avec des majorettes, des fillettes, en solo, avec des tableaux chorégraphiques, du lyrique, du classique, en arabe en français, en italien, visitant les répertoires les plus universels à l’instar de « O Sole mio » ou encore le célèbre chant des partisans italiens « Bella Tchao » et les plus authentiques comme « Om Ezzine Ejjammaliya » dans une très belle version moderne qui a donné du relief à son âme.

Inaugurant son show avec la chanson « Tabbaani » Hassan Doss a offert à son public des titres forts avant de clore le spectacle avec son célèbre tube « Tayer » qui a enflammé les gradins de Carthage. Un spectacle réussi à plus d’un titre d’un artiste tunisien à l’avenir très promoteur eu égard à son talent de chanteur, à la qualité de son timbre vocal et à son immense sensibilité

Rappelons que la prochaine soirée au programme de la 54ème édition du Festival International de Carthage sera animée par le ballet chinois qui se produira le 11 aout 2018 au théâtre romain de Carthage à 22h00.

FEATURE POST