Soirée de l’artiste Lotfi Bouchnak

55ème édition du Festival International de Carthage

Soirée de l’artiste Lotfi Bouchnak

Samedi 24 aout 2019

Théâtre romain de Carthage

 

En présence de Mr. Kamel Morjane Président du Gouvernement par Intérim et de Mr. Mohamed Zinelabidine, Ministre des Affaires Culturelles, le grand artiste tunisien Lotfi Bouchnak a présenté un spectacle musical de grande facture artistique samedi 24 aout  2019 au Théâtre romain de Carthage dans le cadre de la 55ème édition du Festival International de Carthage

Accompagné par un grand orchestre sous la direction du Maestro Abdelhakim Belgaied, Lotfi Bouchnak a fait son entrée sur scène après un morceau de musique instrumentale d’ouverture qui a donné le ton du registre musical qui sera interprété par la suite lors de cette soirée profondément tarabique.

Sous les ovations d’un public de grande qualité et élégant comme à l’accoutumée et accompagné de son mythique Luth, Lotfi Boucknak s’est lancé dans l’interprétation d’un grand classique de la chanson arabe « Mouachah Sakana Al Hobbou » qu’il a enchainé avec un Maoual et deux chansons qui ont plongé le public dans un autre temps.

Avec sa voix de stentor, Lotfi Bouchnak a empli le vaste Théâtre de Carthage par des mélodies merveilleuses berçant un public venu en masse partager des délices d’initiés avec un maitre inégalé de la chanson arabe et qui fascine par son timbre vocal et son grand art là où il passe à travers les plus grands festivals du monde.

Sur des notes précises et une orchestration de virtuoses Bouchnak a enchainé les titres les plus célèbres du répertoire arabe mais aussi du sien dont les fameuses « Nasseya», « Ritek Manaaref Win », « Inti Chamsi », « El Karasi », « Ana mouwaten », «Hedhi Ghneya Lihom », « Safket el karn » …

Ce fut une belle et merveilleuse soirée au cours de laquelle Bouchnak a encore une fois excellé avec sa voix, sa dextérité, son immense sensibilité et l’amour immense qu’il porte à son public auquel il a offert ce soir-là sa fameuse chanson «Kif chbaht khyelek » du feuilleton « Nouba », réalisé par son fils Abdelhamid Bouchnak, qui a tenu a filmer lui-même cette soirée avec son équipe de techniciens.

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider
FEATURE POST